Skip to Main Content
Kim Stanton

Kim Stanton

Biographie

En tant que membre de notre groupe de pratique du droit autochtone, Dr. Kim Stanton traite d’un large éventail de questions relatives aux droits autochtones. De façon plus générale, Kim exerce en droit constitutionnel et public et elle fournit, entre autres, des conseils stratégiques à ses clients et à ses collègues sur des questions de droit constitutionnel, des questions de droits de la personne et des initiatives concernant l’équité, la diversité et l’inclusion.

Kim a obtenu son diplôme de premier cycle de l’Université de Calgary, son diplôme en droit de l’Université de la Colombie-Britannique et sa maîtrise et son doctorat en droit de l’Université de Toronto. En plus de pratiquer le droit autochtone et constitutionnel en Colombie-Britannique et en Ontario, Kim a travaillé avec l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens dans la bande de Gaza et avec le Ghana Centre for Democratic Development à Accra, où elle a agi en tant qu’observatrice officielle auprès de la Commission nationale de réconciliation du Ghana.

En tant qu’ancienne directrice juridique du Fonds d’action et d’éducation juridiques pour les femmes (FAEJ), Kim a travaillé avec des organisations communautaires et bâti des coalitions à travers le pays.  Elle a dirigé l’organisme dans ses interventions devant plusieurs cours d’appel et la Cour suprême du Canada afin de faire valoir les droits à l’égalité dans des dossiers touchant des domaines aussi variés que le droit autochtone, le droit pénal, le droit des droits de la personne, les droits socio-économiques et la justice reproductive. Lorsqu’elle était en fonction au FAEJ, l’organisme a fait d’importantes contributions au discours sur la responsabilité judiciaire, le droit relatif au consentement, le traitement des bénéficiaires d’aide sociale et le traitement des victimes d’agressions sexuelles et des femmes autochtones dans le système de justice pénale.

Kim a siégé comme membre à la Commission d’appel et de révision des professions de la santé de l’Ontario et à la Commission d’appel et de révision des services de santé de 2012 à 2019. Elle est agrégée supérieure du Collège Massey à l’Université de Toronto, où son travail porte sur le droit constitutionnel, la justice transitionnelle et les enquêtes publiques. En 2016, la ministre fédérale de la Condition féminine a nommé Kim membre inaugurale de son Conseil consultatif sur la stratégie pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe. Kim a terminé deux mandats au Conseil.


Best Lawyers Award Badge