Skip to Main Content
Emily (Hong Hua) Li

Emily (Hong Hua) Li

Biographie

Emily (Hong Hua) Li travaille avec les syndicats pour les aider à trouver des solutions à leurs problèmes juridiques. Elle assiste les syndicats de l’industrie de la construction dans toutes leurs dossiers devant la commission des relations de travail, lesquels peuvent varier de la syndicalisation d’un lieu de travail aux griefs de l’industrie de la construction. En plus de son travail dans le domaine des relations de travail dans le secteur de la construction, elle aide les syndicats des secteurs privé et public à résoudre les problèmes qui surviennent pendant et suivant la fin d’un lien d’emploi, notamment le recouvrement des salaires impayés, la réintégration d’emploi des membres du syndicat et des dommages pour violation des droits de la personne.

Pendant ses études de droit, Emily a travaillé chez Advocates for Injured Workers, où elle a représenté des travailleurs devant la Commission de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail et le Tribunal d’appel de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail. Les cas sur lesquels elle a travaillé comprenaient des réclamations impliquant des problèmes médico-légaux complexes et la question de savoir si un employeur pouvait se fonder sur des preuves de surveillance non pertinentes.

Emily a fait son stage au sein de notre cabinet et elle est revenue en tant qu’associée après son admission au Barreau de l’Ontario en 2019. Elle est une ancienne élève de l’Université de Toronto, où elle a obtenu son diplôme en droit, une maîtrise en criminologie et un baccalauréat ès sciences spécialisé en Psychologie et criminologie.

En plus de résoudre des problèmes juridiques, Emily aime s’aventurer dans des domaines non conventionnels. Bien qu’elle ne soit pas une olympienne, elle s’est essayée à l’escrime, au bateau-dragon et au tir à l’arc. Lorsqu’elle n’est pas armée, vous la trouverez peut-être en train de parcourir la section égyptienne du Musée royal de l’Ontario ou d’écouter le Concerto pour violoncelle de Dvořák au Roy Thomson Hall.

Emily parle couramment le mandarin et le cantonais, et maîtrise à la fois le chinois traditionnel et le chinois simplifié.