Skip to Main Content

Explosion des enquêtes pour crimes sexuels dans l’armée canadienne

26/05/2016

Radio-Canada rapporte que le nombre d’enquêtes pour agression sexuelle ou inconduite sexuelle dans les Forces militaires canadiennes a bondi de plus du tiers en 2015 par rapport à l’année précédente.

En 2014, l’ancienne juge à la Cour suprême du Canada Me Marie Deschamps avait reçu le mandat de mener une enquête indépendante sur l’inconduite sexuelle dans l’armée. Au printemps 2015, elle avait conclu dans son rapport que le phénomène était  « endémique » au sein des Forces armées canadiennes. Une enquête interne commandée par l’armée il y a près d’un an et demi sur la façon dont elle avait réagi aux allégations d’agression sexuelle soulevées par une ex-caporale s’est terminée en mars dernier. Un porte-parole de l’armée a confirmé il y a deux mois que le rapport de cette enquête interne attendait de recevoir l’« imprimatur » du général Jonathan Vance, chef d’état-major de la Défense nationale. Radio-Canada a parlé à Emma Phillips, qui avait participé à l’enquête indépendante de Me Deschamps :

Pour l’avocate torontoise Emma Phillips, qui a participé aux travaux de l’ex-juge Deschamps, le général Vance ne devrait pas donner l’impression qu’il se traîne les pieds dans cette enquête interne, alors qu’il a démontré jusqu’ici sa détermination à lutter contre les agressions et inconduites sexuelles dans l’armée.

Vous pouvez lire l’article ici.

Avocat(e)s

Emma Phillips

Expertise

Droits de la personne et équité en matière d’emploi